Article Centre Presse – « Ambitieux et pragmatique » pour la transition énergétique

Grand Poitiers veut s’inscrire dans l’accord sur le climat de Paris. Objectifs: une production d’énergie à 30% d’origine renouvelable en 2030; 50% de consommation en moins en 2050.
L'installation d'ombrières photovoltaïques au parc des expositions vise à augmenter la production d'énergie d'origine renouvelable.

L’installation d’ombrières photovoltaïques au parc des expositions vise à augmenter la production d’énergie d’origine renouvelable.
pbonnet
En l’espace de quelques jours, Grand Poitiers a mis en lumière deux projets qui illustrent les deux volets de la politique que la collectivité souhaite mener en matière de transition énergétique, politique qui sera inscrite dans le « schéma directeur des énergies » qui vient d’être initié et qui sera finalisé fin 2018.

« Donald Trump peut dire ce qu’il veut »

Le premier volet concerne la production: l’objectif est de faire croître la part d’énergie d’origine renouvelable, actuellement de 10%, jusqu’à 30% en 2030. L’installation d’ombrières photovoltaïques sur deux parkings de Poitiers, au parc des expositions et à la salle de sports de Saint-Éloi (lire ci-dessous), va y contribuer. Le second volet touche à la consommation: à l’horizon 2050, Grand Poitiers souhaite une baisse de 40 à 50% de la consommation de l’ensemble des acteurs et habitants du territoire. La collectivité veut donner l’exemple avec la rénovation de l’éclairage public du quartier des Couronneries, à Poitiers (lire aussi ci-dessous).

« Grand Poitiers veut être un territoire exemplaire pour apporter sa pierre à l’accord de Paris, a affirmé Alain Claeys, président de la communauté d’agglomération, vendredi. Nous sommes convaincus que les objectifs de cet accord seront atteints si chaque entreprise et si chacun est capable de se fixer des objectifs pragmatiques mais ambitieux. Nous ne partons pas de rien: Grand Poitiers et ses partenaires mènent déjà de nombreuses actions, et la collectivité a obtenu un label national et un label européen. La politique de transition énergétique ne peut se faire que collectivement. Et Donald Trump peut dire ce qu’il veut, même aux États-Unis, si les territoires et les entreprises se mobilisent, nous pouvons inventer une nouvelle économie et une nouvelle croissance. »

Parmi les leviers sur lesquels agit déjà la collectivité, au niveau de la consommation d’énergie, Alain Claeys cite le chauffage urbain qui utilise l’énergie produite par l’incinération des déchets à l’usine de Saint-Éloi, et dont le réseau qui couvre actuellement Saint-Éloi et les Couronneries, va être étendu à l’Université et au CHU, jusqu’à la Gibauderie. Il évoque aussi le choix des bus au gaz pour Vitalis, ainsi que les opérations de rénovation menées par les bailleurs sociaux. Pour les particuliers, il rappelle l’action du Point info énergie, rue de Puygarreau, qui délivre conseils techniques et financiers pour faire rénover son logement et réduire sa facture énergétique. Une facture énergétique qui figure aussi dans les préoccupations du schéma directeur des énergies: « A travers les économies d’énergie, nous luttons aussi contre la précarité des foyers les plus démunis. »

>> LIRE AUSSI : L’éclairage remplacé dans trois quartiers

en savoir plus

De l’énergie sur le parking

Des ombrières photovoltaïques (3.200 m2) ont été inaugurées vendredi, sur le parking du parc des expositions, au-dessus de 228 places de stationnement. L’objectif est de produire 560.000 kWh par an, ce qui équivaut à la consommation de 200 foyers. Ce projet s’inscrit dans la volonté de Grand Poitiers d’augmenter la production d’énergie d’origine renouvelable (lire ci-dessus). Sur ce terrain mis à disposition par Grand Poitiers, la société PCER (Poitou Charentes Énergies Renouvelables) a investi 1,3 M  dans la construction de cet équipement et l’exploitera à l’avenir. L’électricité produite sera revendue à Enedis et servira dans des équipements proches (bâtiments, éclairage…).

D’autres ombrières vont être installées sur 1.600 m2 sur 114 places du parking de la salle de sports à Saint-Éloi : elles produiront 280.000 kWh.

Élisabeth Royez

Fin du chantier pour les ombrières photovoltaïques au Gymnase St-Eloi à Poitiers

Ré-ouverture du parking du gymnase Saint-Eloi ce matin, avec la fin de la reprise des enrobés.

L’installation n’est toutefois pas encore en service, dans l’attente de la réalisation des travaux de raccordement au réseau électrique Enedis.

Le PB86 va pouvoir bénéficier de places à l’ombre pour le Summer League Nouvelle Aquitaine qui aura lieu les 8-9-10 septembre 2017! en savoir plus

5000 m² de parking couvert pour produire de l’électricité à Poitiers – article Centre Presse

Dans un mois, des ombrières photovoltaïques produiront de l’électricité, au-dessus de 400 places de stationnement au parc des expositions et au gymnase Jean-Pierre Garnier de Saint-Eloi.
Les électriciens de Technique Solaire effectuant les branchements des 1.822 panneaux photovoltaïques aux Arènes.Les électriciens de Technique Solaire effectuant les branchements des 1.822 panneaux photovoltaïques aux Arènes.

Depuis lundi, de 7h à 20h, du lundi au samedi, une équipe de dix personnes assure la mise en place des supports métalliques des ombrières photovoltaïques sur le parking arrière du gymnase de Saint-Eloi. Auparavant, ils avaient fait de même sur le parking du parc des expositions. La mise en place des panneaux photovoltaïques doit débuter aujourd’hui à Saint-Eloi. En parallèle, des électriciens de Technique Solaire (société basée à Migné-Auxances) branchent cette semaine les panneaux solaires installés sur le parking du parc des expositions vers le parc de la Roseraie.

Pour ces travaux, le promoteur, Poitou-Charentes Énergies Renouvelables (PCER), a signé un bail de trente ans avec les propriétaires des sites, la Ville de Poitiers pour le parking des Arènes et Grand Poitiers pour celui du gymnase de Saint-Eloi. La durée de vie des installations est de 20 ans minimum mais elles pourront rester en service plus longtemps. À noter que le bail est gracieux. EDF achetant l’électricité produite à environ 13 centimes le kW/h, le promoteur ne pouvait supporter un loyer sans déséquilibrer son budget. L’investissement se monte en effet à 1.250.000€ hors taxes, réparti sur 20% par les fonds propres de PCER et le reste par un emprunt.

Le calendrier du chantier a pris un peu de retard mais il a été calé durant la période estivale durant laquelle le site est moins actif. Les nouvelles structures n’auront pas d’impact sur le nombre de places de stationnement disponibles et le marquage au sol sera refait, en particulier au parc des expos.

Mise en service dans un mois

C’est en 2016 que la commission de régulation de l’énergie (CRE) a donné le feu vert national à ces projets. Le plan d’action en faveur des énergies renouvelables de la France prévoit de porter à au moins 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à l’horizon 2020, grâce à une augmentation de 20 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) de la production annuelle d’énergies renouvelables. Afin de répondre à ces objectifs, un système de soutien au développement de l’électricité photovoltaïque a été mis en place au premier semestre de l’année 2011.

Pour des raisons administratives, il a fallu présenter deux projets et donc deux permis de construire pour le parking du parc des expos. Un seul permis a suffi pour Saint-Eloi. Souhaité par le promoteur sur l’ensemble de l’espace de stationnement, le projet a été restreint, Grand Poitiers ne voulant pas que les ombrières fassent de l’ombre visuellement aux deux extensions du parc des expositions. Au total, indique Aurélien Béguier, ingénieur projet chez Poitou-Charentes Énergies Renouvelables, ces trois projets sont installés sur plus de 5.000 m couverts, soit environ 400 places de parking. Chacun des trois projets disposera d’une puissance de 250 kW (soit 750 kW au total) pour une production annuelle de près de 840.000 kWh par an. Ce qui représente l’équivalent d’une consommation de 300 foyers. « L’électricité produite en continu sera transformée en courant alternatif par un onduleur placé sur chaque ligne de panneaux et ensuite envoyé sur le réseau national. Enedis doit mettre en place la connexion en septembre. On espère une entrée en service fin septembre », indique M. Béguier.

Les cellules photovoltaïques utilisées, du modèle standard faisant 1, 60 m sur 1 m, à base de polysilicium, sont fabriquées en Norvège, Royaume-Uni et Allemagne par le constructeur taïwanais AUO (862 seront en place au parc des expos et autant à Saint-Eloi) alors que les panneaux Voltec Solar (960 seront en service au parc des expos) sont assemblés en Alsace.

en savoir plus

Poitou-Charentes Energies Renouvelables a été créé en 2008 alors que Ségolène Royal était présidente de la Région Poitou-Charentes. Avec un capital de 1 M€, elle réunissait la collectivité, des entreprises, la caisse des dépôts et consignations (CDC). La Nouvelle-Aquitaine a pris la suite et un pool bancaire a depuis fait son entrée dans cette SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) gérée selon le régime de la SA (société anonyme).

Fin 2014, PCER a édifié une ombrière sur un parking du campus universitaire de Poitiers , vers le site des ecoindustries. Un projet, en cours de bouclage financier, concerne le parking du stade municipal de Migné-Auxances.

>>Lire également « Grand Poitiers producteur énergétique »

Stéphane Delannoy

Des ombrières sur un parking du parc des expositions – article NR86

Lire l’article sur le site de la Nouvelle-République 86

Des ombrières sur un parking du parc des expositions

18/08/2017 05:38
Florence Jardin, vice-présidente de Grand Poitiers, Guillaume Girard, Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables, et Sébastien Bardet (Grand Poitiers). - Florence Jardin, vice-présidente de Grand Poitiers, Guillaume Girard, Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables, et Sébastien Bardet (Grand Poitiers).

Florence Jardin, vice-présidente de Grand Poitiers, Guillaume Girard, Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables, et Sébastien Bardet (Grand Poitiers).

Grand Poitiers installe actuellement 3.200 m 2 de panneaux photovoltaïques sur l’un des deux parkings de la foire-exposition. Et 1.800 m 2 à Saint-Eloi.

La consommation de 300 foyers

Poser des panneaux photovoltaïques sur l’un des deux parkings du parc des expositions : l’idée a été lancée par Grand Poitiers, propriétaire du terrain. Florence Jardin, vice-présidente et maire de Migné-Auxances : « La communauté urbaine milite pour réduire la consommation énergétique et améliorer la qualité environnementale. En même temps, nous souhaitons développer la production d’énergies renouvelables. Les sites comme celui du parc des expositions nous semblent tout à fait appropriés à l’installation d’ombrières. » Car les panneaux en cours d’installation auront un double usage : produire de l’électricité et protéger les voitures contre la pluie et le soleil.
Dans le quartier de Touffenet, le Crédit Agricole a été précurseur. Grand Poitiers a sollicité l’entreprise Poitou-Charentes Energies Renouvelables qui a répondu aux appels d’offres nationaux de la commission de régulation de l’énergie au titre de l’année 2016. Celle-ci a présenté trois projets, dont deux sur la partie inférieure du parking du parc des expositions. L’autre étant engagé sur le parking de la salle omnisports Jean-Pierre Garnier (Saint-Eloi). 3.200 m2pour le parc des expositions ; 1.800 pour Saint-Eloi. Au total, 5.000 m2 d’ombrières au-dessus de 400 places de parking. L’ensemble des installations produira 840.000 kWh par an (une moyenne qui est fonction de l’ensoleillement) soit l’équivalent de la consommation de 300 foyers (*). Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables : « Nous intervenons comme maître d’ouvrage. Nous assurons le financement – l’investissement s’élève à 1.250.000 € – et l’exploitation dans le cadre d’un bail sur trente ans, à l’issue duquel Grand Poitiers deviendra propriétaire. »
Le prix de vente du courant à Enedis sera de 13 centimes le kwh. Sur ce prix, Poitou-Charentes Energies Renouvelables devra couvrir ses charges (remboursement de l’emprunt nécessité par l’investissement, entretien, taxes foncières, assurances, frais de télésurveillance) et dégager un bénéfice.
Hautes de 3,40 m à 6,50 m, les charpentes ont une surface qui peut atteindre 750 m2 pour la plus grande.

(*) Sur la base de 2.700 kWh par an par foyer, hors chauffage et eau chaude sanitaire.

à suivre

D’autres projets dans l’agglomération

> Une ombrière de 700 m2 produisant 100.000 kWh par an (la consommation de 40 foyers) a été installée sur un parking d’une annexe de l’université des sports.
> Une autre ombrière sera construite en septembre sur le parking du stade de Migné-Auxances.
> Les opérateurs indiquent avoir travaillé à l’insertion des ombrières dans l’environnement et attendent les réactions de la population pour étendre les installations sur l’autre partie du parking du parc des expositions.
> L’entreprise Poitou-Charentes Energies Renouvelables existe depuis 2008. C’est une société coopérative dont les principaux actionnaires sont la Caisse d’épargne, la Caisse de dépôts, le Crédit mutuel, le Crédit agricole, la région Nouvelle-Aquitaine, le réseau des éco-industries… Son siège est au 58, rue de la Marne à Poitiers.
> Les parkings des centres commerciaux se prêteraient à de nouveaux projets.

Jean-Jacques Boissonneau

Chantiers à Poitiers – travaux en cours

La première phase des travaux de nos trois projets d’ombrières photovoltaïques arrive à son terme!

Les fondations vont pouvoir sécher quelques jours, avant de recevoir les structures porteuses et les premiers panneaux photovoltaïques…