Des ombrières sur un parking du parc des expositions – article NR86

Lire l’article sur le site de la Nouvelle-République 86

Des ombrières sur un parking du parc des expositions

18/08/2017 05:38
Florence Jardin, vice-présidente de Grand Poitiers, Guillaume Girard, Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables, et Sébastien Bardet (Grand Poitiers). - Florence Jardin, vice-présidente de Grand Poitiers, Guillaume Girard, Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables, et Sébastien Bardet (Grand Poitiers).

Florence Jardin, vice-présidente de Grand Poitiers, Guillaume Girard, Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables, et Sébastien Bardet (Grand Poitiers).

Grand Poitiers installe actuellement 3.200 m 2 de panneaux photovoltaïques sur l’un des deux parkings de la foire-exposition. Et 1.800 m 2 à Saint-Eloi.

La consommation de 300 foyers

Poser des panneaux photovoltaïques sur l’un des deux parkings du parc des expositions : l’idée a été lancée par Grand Poitiers, propriétaire du terrain. Florence Jardin, vice-présidente et maire de Migné-Auxances : « La communauté urbaine milite pour réduire la consommation énergétique et améliorer la qualité environnementale. En même temps, nous souhaitons développer la production d’énergies renouvelables. Les sites comme celui du parc des expositions nous semblent tout à fait appropriés à l’installation d’ombrières. » Car les panneaux en cours d’installation auront un double usage : produire de l’électricité et protéger les voitures contre la pluie et le soleil.
Dans le quartier de Touffenet, le Crédit Agricole a été précurseur. Grand Poitiers a sollicité l’entreprise Poitou-Charentes Energies Renouvelables qui a répondu aux appels d’offres nationaux de la commission de régulation de l’énergie au titre de l’année 2016. Celle-ci a présenté trois projets, dont deux sur la partie inférieure du parking du parc des expositions. L’autre étant engagé sur le parking de la salle omnisports Jean-Pierre Garnier (Saint-Eloi). 3.200 m2pour le parc des expositions ; 1.800 pour Saint-Eloi. Au total, 5.000 m2 d’ombrières au-dessus de 400 places de parking. L’ensemble des installations produira 840.000 kWh par an (une moyenne qui est fonction de l’ensoleillement) soit l’équivalent de la consommation de 300 foyers (*). Marc Ballandras, directeur général de Poitou-Charentes Energies Renouvelables : « Nous intervenons comme maître d’ouvrage. Nous assurons le financement – l’investissement s’élève à 1.250.000 € – et l’exploitation dans le cadre d’un bail sur trente ans, à l’issue duquel Grand Poitiers deviendra propriétaire. »
Le prix de vente du courant à Enedis sera de 13 centimes le kwh. Sur ce prix, Poitou-Charentes Energies Renouvelables devra couvrir ses charges (remboursement de l’emprunt nécessité par l’investissement, entretien, taxes foncières, assurances, frais de télésurveillance) et dégager un bénéfice.
Hautes de 3,40 m à 6,50 m, les charpentes ont une surface qui peut atteindre 750 m2 pour la plus grande.

(*) Sur la base de 2.700 kWh par an par foyer, hors chauffage et eau chaude sanitaire.

à suivre

D’autres projets dans l’agglomération

> Une ombrière de 700 m2 produisant 100.000 kWh par an (la consommation de 40 foyers) a été installée sur un parking d’une annexe de l’université des sports.
> Une autre ombrière sera construite en septembre sur le parking du stade de Migné-Auxances.
> Les opérateurs indiquent avoir travaillé à l’insertion des ombrières dans l’environnement et attendent les réactions de la population pour étendre les installations sur l’autre partie du parking du parc des expositions.
> L’entreprise Poitou-Charentes Energies Renouvelables existe depuis 2008. C’est une société coopérative dont les principaux actionnaires sont la Caisse d’épargne, la Caisse de dépôts, le Crédit mutuel, le Crédit agricole, la région Nouvelle-Aquitaine, le réseau des éco-industries… Son siège est au 58, rue de la Marne à Poitiers.
> Les parkings des centres commerciaux se prêteraient à de nouveaux projets.

Jean-Jacques Boissonneau